Applications Multimédia

Lecteur vidéo VLC

Debian intègre de nombreux lecteurs multimédia dans ses dépôts. DFLinux a fait le choix d'utiliser VLC, léger et simple d'utilisation, afin de vous permettre de profiter de vos vidéos facilement.

VLC se lance directement avec un double-clic sur un fichier multimédia ou depuis les menus (catégorie "Multimédia"). Pour ouvrir un média depuis l'application, direction le menu "Fichier" > "Ouvrir". Il propose une interface épurée par défaut.

VLC

VLC permet aussi de lire des flux réseau (podcasts), écouter une radio en ligne, capturer l'écran et aussi encoder un flux pour le sauvegarder.

Le gestionnaire de musique Quod Libet

Quod Libet est le lecteur de Musique par défaut pour Xfce. C'est un excellent programme de lecture qui permet également à ses utilisateurs d'organiser leur collection musicale selon leur convenance.

Pour ouvrir Quod Libet, direction le HandyMenu, section "Multimédia", bouton "Lecteur de Musique".

Présentation de l'interface

Au premier lancement, Quod Libet vous demande de renseigner le dossier de votre musique par défaut.
Quod Libet vérifiera automatiquement les musiques situées dans ce dossier : c'est votre Bibliothèque Musicale. Vous pourrez ajouter d'autres dossiers depuis les préférences de Quod Libet.

Quod Libet : premier lancement

Dans la fenêtre des préférences, cliquez sur "Ajouter" :

Quod Libet : ajouter votre bibliothèque musicale

Puis choisissez le dossier contenant votre musique :

Quod Libet : choix du dossier

Une fois fait, vous pouvez fermer la fenêtre des préférences, après avoir vérifié la prise en compte de votre choix :

Quod Libet : bibliothèque musicale configurée

Votre bibliothèque musicale est alors scannée par Quod Libet qui affiche son contenu... profitez :)

Quod Libet : lecture en cours

L'interface par défaut vous permet de naviguer facilement entre les artistes, les albums, les années… Vous pouvez définir rapidement une interface différente depuis le menu "Affichage". Ici la vue en "liste d'albums" :

Quod Libet : vue en liste d'albums

Fonctionnalité de Quod Libet

Vous pouvez étendre les fonctionnalités de Quod Libet grâce à ses greffons. Menu "Musique" > "greffons" puis faites votre choix :

Quod Libet : les greffons

Liens Quod Libet

Extraire un CD audio avec Asunder

Transformer ses CD audio en format Ogg, Mp3, Wav, Flac, WavePack, MusePack, Monkey's Audio ou AAC c'est possible avec Asunder, l'encodeur qui faciliter l'extraction des pistes CD audio.

Démarrage

Pour lancer Asunder, direction la "Liste des Applications" et sélectionnez "Asunder" dans la catégorie Multimédia. La fenêtre principale apparaît :

Asunder : interface par défaut

Elle comporte trois boutons :

  • Recherche CDDB qui permet de rechercher les informations du CD audio que vous insérez,
  • Préférences qui vous ouvre la fenêtre des réglages (général, fichiers, encodeur et avancé),
  • A propos qui ouvre une fenêtre de renseignement et un lien vers le site Asunder.

Réglages

Nous allons visiter les onglets des préférences d'Asunder.

Onglet Général

préférences d'Asunder : général

L'onglet Général propose :

  • de choisir l'emplacement de destination des conversions, par défaut c'est votre répertoire personnel (Home).
  • de créer un fichier "liste de lecture M3U", qui vous permet de lancer la lecture d'un album en un seul clic (ce fichier tient compte du lieu de stockage défini au départ. Si vous déplacez les fichiers, il se peut que ce fichier ne fonctionne pas. Vos fichiers audio sont toujours là mais ils ne sont plus liés au fichier M3U),
  • l'emplacement de votre lecteur CD-ROM,
  • la commande d'éjection ou non du CD Audio en fin d'encodage.

Onglet Noms de fichiers

préférences d'Asunder : noms des fichiers

C'est ici que vous définissez le nom des fichiers encodés. Avec l'aide, vous pouvez nommer vos fichiers comme bon vous semble.

Onglet Encodeur

préférences d'Asunder : encodeur

Définissez ici le format de conversion de vos CD audio. Vous pouvez sélectionner autant de formats que ceux présentés. Si vous sélectionnez plus d'un format de conversion, votre dossier de conversion comportera plusieurs fois les mêmes titres avec des formats différents.

  • Le format le plus connu est le MP3. Ce format est lisible quasiment partout (Systèmes d'exploitation, lecteur MP3, autoradios…). MP3, est la spécification sonore du standard MPEG-1/MPEG-2, du Moving Picture Experts Group (MPEG). C'est un algorithme de compression audio (voir aussi codec) capable de réduire drastiquement la quantité de données nécessaire pour restituer de l'audio, mais qui, pour l'auditeur, ressemble à une reproduction du son original non compressé : avec une bonne compression la différence de qualité devenant difficilement perceptible,
  • Ogg Vorbis est un algorithme de compression et de décompression (codec) audio numérique, sans brevet, ouvert et libre, plus performant en termes de qualité et taux de compression que le format MP3, mais moins populaire que ce dernier.

Les autres formats sont pour divers usages :

  • Wav une contraction de WAVEform audio file format, est un standard pour stocker l'audio numérique de Microsoft et IBM,
  • FLAC est un codec libre de compression audio sans perte. À l’inverse de codecs tels que MP3 ou Vorbis, il n’enlève aucune information du flux audio. Cette qualité maximale a pour conséquence une quantité d'information plus élevée, qui tout en étant assez variable se trouve en moyenne être de l'ordre de 50 % de la taille du même fichier au format PCM,
  • WavPack est un format de fichier ainsi qu'un outil de compression audio permettant d'encoder (et de restaurer) un flux PCM sans perte ou avec pertes et même de cumuler les deux aspects (format hybride, voir ci-dessous). Le format est ouvert, et l'outil est libre, distribué selon les termes de la licence BSD.
  • MusePack est conçu pour produire un encodage dit «transparent» (c'est-à-dire indifférenciable du fichier original) à des débits compris entre 160 et 180 kilobits/seconde,
  • Monkey's Audio est un codec de compression audio sans perte. À l'inverse de codecs tels que MP3 ou Vorbis, il n'enlève aucune information du flux audio. L'extension de Monkey's Audio est: .ape (ape signifiant en anglais "grand singe" , tandis que monkey signifie "singe"). Les partisans du logiciel libre lui préfèrent FLAC,
  • AAC est un algorithme de compression audio avec perte de données ayant pour but d’offrir un meilleur ratio Qualité/débit binaire que le format plus ancien MPEG-1/2 Audio Layer 3 (plus connu sous le nom de MP3). Pour cette raison, il a été choisi par différentes firmes comme Apple ou RealNetworks. C'est aussi le standard audio pour YouTube, iPhone, iPod, iPad, Nintendo DSi, Nintendo 3DS, iTunes, DivX Plus Web Player et PlayStation 3.

Onglet Avancé

préférences d'Asunder : avancé

Cet onglet permet de régler la méthode de récupération des informations du CD audio et l'utilisation ou pas d'un proxy. le réglage par défaut pour CDDB est correct. Si vous utilisez un proxy, pensez à mettre les informations pour permettre l'accès à la CDDB.

Utilisation

Insérez un CD audio et XFCE vous demande ce que vous voulez faire. Sélectionner "Écouter le CD" et Asunder s'ouvre. Ici je vais encoder -M-: M. Le CD est chargé , scanné et si il est connu de la base de données CDDB, les informations s'insèrent automatiquement. A ce stade il vous suffit de cliquer sur le bouton "Extraire" et l'encodage débute avec le (ou les) réglage(s) défini(s) dans les Onglets. Dans le cas présent, le CD sera extrait :

  • dans mon répertoire personnel (arp) avec un fichier liste de lecture M3U et le CD ne sera pas éjecté à la fin (onglet Général),
  • les fichiers seront extrait dans un répertoire de mon dossier personnel avec le Nom d'artiste et le titre de l'album (%A - %L) et les fichiers s'appelleront "Artiste - Album - Num piste - Titre" (onglet Noms de fichiers).
  • au format OGG (onglet encodeur). notez que les fichiers sont extraits en format WAV puis encodés dans la foulée en OGG. vous pouvez suivre la progression puis profiter de votre musique avec QoudLibet

Asunder : chargement d'un CD audio

Asunder : encodage d'un CD audio

Gravez un CD/DVD avec Xfburn

  • Pour sauvegarder simplement vos données, vous pouvez les copier, faire un "backup" sur un disque dur externe, ou alors graver vos données sur un CD/DVD.
  • Pour profiter de votre musique sur votre chaine hi-fi, vous aurez besoin de fabriquer un CD au format audio compatible.
  • Pour partager Debian et créer un DVD bootable, vous aurez besoin de graver une image au format ISO. Pour plus de précisions sur la fameuse image ISO, je vous conseille la lecture de la documentation léa-linux dédiée.

Pour toutes ces tâches, XfBurn est là !
Généralement, il vous suffit d'insérer un disque vierge dans le lecteur de votre ordinateur pour que xfburn se lance et vous propose de graver le disque.

Présentation de l'interface

Pour le lancer, clic sur HandyMenu, section "Multimédia", bouton "Graveur de CD/DVD".

Xfburn : gravure de CD/DVD

La partie haute vous permet de naviguer dans votre répertoire pour ajouter des fichiers à graver. Au premier lancement, la partie inférieure vous permet de sélectionner le type d'action désiré :

  • Graver une image : pour un fichier de type ISO
  • Nettoyer un disque : pour effacer les données d'un disque ré-inscriptible
  • Composition de données : sauvegarder des données lisibles par un autre ordinateur
  • Composition audio : graver un CD de type audio lisible par les chaines hi-fi

Graver une image disque

Pour partager Debian ou toute autre distribution GNU/Linux, vous pouvez récupérer l'image au format ISO afin de la graver. Dans ce cas, choisir "Graver une image". une fenêtre de sélection surgit alors vous invitant à renseigner votre image à graver, le lecteur utilisé (généralement détecté) et d'autres options que vous pouvez laisser par défaut.

Xfburn : graver une image disque ISO

Une fois votre image sélectionnée, et votre CD/DVD dans le lecteur, clic sur "Graver l'image" pour lancer la gravure. Votre disque sera éjecté automatiquement une fois la gravure achevée.

Nettoyer un disque

Insérer votre disque ré-inscriptible dans le lecteur, ouvrez XfBurn puis choisissez "Nettoyer un disque". Une fenêtre surgit alors pour confirmer le lecteur utilisé et le mode d'effacement (rapide ou total alias sécurisé). Clic sur "Nettoyer" pour lancer l'effacement. Le disque sera éjecté :

Xfburn : nettoyer un disque

Xfburn : effacement d'un disque

Sauvegarder des données

Le mode "Composition de données" vous permet de sauvegarder des données sélectionnées grâce à XfBurn. Dans la fenêtre principale, clic sur "Composition de données". Sélectionner les dossiers à sauvegarder puis clic sur "Ajouter". Votre sélection sera visible dans la partie inférieure, avec la barre de remplissage du support. Vous pouvez continuer à naviguer dans vos données afin d'ajouter d'autres dossiers/fichiers :

Xfburn : sélection des données à graver

Xfburn : vérification des données à graver

Une fois votre gravure prête, clic sur "Lancer la gravure" en bas à droite. Une fenêtre de confirmation s'ouvre alors pour indiquer le lecteur et d'autres options explicites. Une fois configurée, clic sur "Graver la composition" pour lancer la gravure :

Xfburn : graver une composition

Une fois la gravure achevée, le disque sera éjecté et vous pourrez fermer la fenêtre de gravure.

Créer un disque audio

Pour graver un disque compatible avec votre chaîne hi-fi, vous choisirez "Composition audio" dans la fenêtre principale. De la même façon que pour la composition de données (chapitre précédent), vous utilisez le navigateur dans la partie supérieure pour sélectionner vos fichiers audio qui seront ajoutés à la liste de gravure dans la partie inférieure.

Xfburn : sélectionner les pistes audio à graver

Une fois votre liste complétée, clic sur "Lancer la gravure" :

Xfburn : lancer la gravure du CD audio

Comme pour la composition de données, confirmation et lancement de la gravure, puis éjection du disque. Vous pouvez maintenant profiter de vos fichiers audio sur votre installation de salon traditionnelle.

Contrôleur de volume PavuControl

Le réglage du son passe par PavuControl. Pour l'ouvrir, direction le HandyMenu, section "Multimédia", bouton "Réglage du volume" ou directement depuis l’icône de volume de votre panel. Votre carte son devrait être reconnue automatiquement et la fenêtre du Mixer vous proposera les différents réglages possibles. Pour modifier votre périphérique de sortie, clic sur "Configuration" :

PavuControl : régler le volume audio

La visionneuse d'images Ristretto

Ristretto est une visionneuse d'images ultra-minimale disponible dans l'onglet "Multimédia" du HandyMenu ou en effectuant un double-clic sur une image dans le gestionnaire de fichiers Thunar.

Ristretto : la visionneuse d'images

Une interface claire et simple avec juste assez de fonctions pour naviguer dans vos images facilement. Si vous désirez éditer une image, un clic-droit dans Ristretto et découvrez The Gimp :)

Retouchez des images avec The Gimp

GIMP (GNU Image Manipulation Program) est un outil d'édition et de retouche d'image, diffusé sous la licence GPLv3 comme un logiciel gratuit et libre.

GIMP est utilisé pour la retouche et l'édition d'images, le dessin à main levée, réajuster, rogner, photomontages, convertir entre différents formats d'image, et plus de tâches spécialisées. Les images animées comme les fichiers GIF et MPEG peuvent être créées en utilisant un plugin d'animation.

Les développeurs et mainteneurs de GIMP souhaitent créer un logiciel d'infographie gratuit haut de gamme pour l'édition et la création d'images originales, de photos, d'icônes, d'éléments graphiques de pages web, et d'art pour les éléments de l'interface de l'utilisateur.(dixit Wikipédia)

L'équipe DFLinux souhaite vous faire découvrir The Gimp en douceur grâce à une interface allégée que vous pourrez faire évoluer selon vos besoins.

Premier lancement

Gimp peut se lancer depuis la liste des applications (section "Graphisme"), depuis le menu contextuel de votre gestionnaire de fichiers Thunar ou directement depuis votre visionneuse d'images.

Interface minimale

La configuration de Gimp a été modifié afin d'alléger son interface et ne pas vous perdre dans la multitude de ses fonctions.

Gimp : interface minimale

La fenêtre par défaut se divise en 4 parties :

  • la barre de menu en haut qui vous donne accès à la totalité des fonctions de The Gimp
  • la boîte à outils en haut à gauche qui rassemble les touches d'actions rapides ainsi que l'indicateur de couleur (premier plan / arrière plan)
  • les options d'outils en-dessous de la boîte à outils
  • sur la droite, la fenêtre d'image sur laquelle vous allez agir

Prise en main par l'exemple

Une fois votre image ouverte dans Gimp, vous disposez de plusieurs outils immédiatement accessibles depuis la "boîte à outils" située en haut à gauche de votre fenêtre. Le fonctionnement est simple : un clic sur un bouton d'action sélectionne un outil, un clic sur l'image active l'outil sélectionné.

Afin de vous faire rapidement une idée je vous propose un exemple simple : désaturation (passage en noir et blanc), réglage des contrastes et de la luminosité, puis découpe d'une image.

  • clic sur l'outil de désaturation puis sur l'image afin d'ouvrir la boîte de dialogue "désaturer". un clic sur "valider" pour sauvegarder vos modifications :

Gimp : outil de désaturation

Gimp : désaturer une image

  • clic sur l'outil de luminosité/contraste puis sur l'image :

Gimp : outil de luminosité & contraste

Gimp : ajuster la luminosité d'un image

  • clic sur l'outil de découpe puis sur l'image. Vous devez sélectionner une zone à l'aide de votre clic-gauche maintenu. Une fois fait, vous pouvez appuyer sur [Enter] pour valider la découpe ou recommencer pour affiner la zone :

Gimp : outil de découpage

Gimp : découper une image

Gimp : image éditée

Voici maintenant votre image modifiée, mais elle n'est pas sauvegardée. The Gimp fonctionne avec une fonction d'exportation de fichiers. Si vous "sauvegardez" une image, elle le sera dans un format spécifique à Gimp (.xcf). Voyons comment "exporter" notre image modifiée.

Exporter une image

Votre image modifiée, pour être consultée par une visionneuse d'image classique, doit être exportée dans un format compatible (type JPEG ou PNG par exemple). Cette opération se fait depuis la "barre de menu" > "fichier" > "Export as". Il vous reste à choisir le format et le nom de votre image :

Gimp : menu d'exportation

Gimp : nom de l'image à exporter

Gimp : options d'exportation

Votre image est désormais disponible dans un format compatible

Gimp : image exportée

Sauvegarder une image

Gimp permet de gérer les calques, c'est à dire de superposer plusieurs images afin d'effectuer un montage. Une image de ce type, exportée au format PNG comme précédemment, ne pourra plus être modifiée facilement car les "calques" ont disparus lors du transfert en PNG.

Afin de préserver les différents calques d'une image, il faut la sauvegarder dans un format spécial pour Gimp; le XCF.

Toujours depuis la barre de menu > fichier, choisissez cette fois-ci "enregistrer sous"

Gimp : menu de sauvegarde

Gimp : nommer l'image à enregistrer

Votre image est maintenant sauvegardée en ".xcf" et pourra être ouverte avec Gimp pour une modification ultérieure.

Gimp : image enregistrée au formatt xcf

Supprimer l'interface minimale

Si vous utilisiez déjà the Gimp et/ou ne voulez pas de l'interface minimale, vous pouvez revenir au mode par défaut (présentation multi-fenêtres, agencement standard des outils, retour de tous les lanceurs…) en supprimant le dossier caché des préférences de the Gimp. Pour cela, ouvrez votre gestionnaire de fichier Thunar (HandyMenu > Fichiers > Dossier Personnel), puis depuis la barre de menu Thunar > Vue > Montrer les fichiers cachés.

Il vous reste alors à supprimer le dossier ".gimp-2.8" afin de retrouver l'interface d'origine de the Gimp .

Aller plus loin avec Gimp

The Gimp possède une multitude fonctions qui seraient trop longues à détailler ici. Mais soyez rassuré, vous trouverez tout le détail de ses possibilités dans la documentation officielle en français.